Lancement de deux projets d’expérimentation d’innovation en santé (article 51) – PEPS et IPEP

L’incitation à une prise en charge partagée (IPEP) et le paiement en équipe de professionnels de santé en ville (PEPS) : les appels à projet sont lancés !

Le Ministère des Solidarités et de la santé a publié les cahiers des charges de deux expérimentations nationales associées à l’article 51 « innovation en santé » :

  • Un premier pour l’incitation à une prise en charge partagée (IPEP) prévue pour une durée de quatre ou cinq ans.

Cette expérimentation présente un double intérêt :

  • Mettre en place de « nouvelles formes d’organisation pluriprofessionnelle centrée autour de la prise en charge d’une patientèle donnée » dans une logique de structuration de l’offre de soins ambulatoire et de décloisonnement des acteurs ville/hôpital, sanitaire/médico-social
  • Instaurer un nouveau mode de financement reposant sur un intéressement collectif sur la base d’objectifs de qualité et d’efficience des dépenses

Cette expérimentation s’adresse notamment aux maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), centres de santé (CDS) ou communautés professionnelles territoriales de santé (CPTS). La participation de médecin traitant est obligatoire, leur patientèle doit être constitué de 5 000 patients minimum.

L’appel à projet court jusqu’au 30 septembre 2019

Pour plus d’information : https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/static.hospimedia.fr/documents/202586/4306/Ipep.pdf?1562155543

  • Un second pour le paiement en équipe de professionnels de santé en ville (PEPS) prévue pour une durée de cinq ans implique :
  • D’améliorer le service rendu et de renforcer l’efficience des dépenses en développant des protocoles de coopération, en organisant la coordination pluriprofessionnelle, en développant une démarche qualité, promouvoir des actions de prévention…
  • Le versement d’une rémunération collective. Il est donc demandé un haut niveau de maturité des équipes.

Cette expérimentation s’adresse aux structures, telles que les MSP SISA, Centre de santé. De plus, Il faut au moins cinq professionnels conventionnés, dont a minima trois médecins généralistes et un infirmer et inclure 250 patients minimum.

L’appel à projet court jusqu’au 30 septembre 2019

Pour plus d’information : https://s3-eu-west-1.amazonaws.com/static.hospimedia.fr/documents/202586/4307/Peps.pdf?1562155543

Article rédigé par : Virginie MORIN, chargée de mission de l’URPS MK de Bretagne

 

Écrire un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *