Accueil > DOSSIER: Les nouveaux métiers de santé #1

DOSSIER: Les nouveaux métiers de santé #1

Coordinateur/rice de CPTS


Dans ce dossier nous vous présenterons le portrait de ces quelques professionnels qui ont décidé de se lancer dans l’aventure d’un nouveau métier de santé : coordinateur(rice) de CPTS, infirmier(ère) en pratique avancée ou encore assistant(e) médical.

Dans ce premier volet, nous aborderons le métier de coordinateur de CPTS dans un portrait croisé.

A ce jour, en Bretagne,  3 Communautés Professionnelles Territoriales de Santé (CPTS) ont vu leur projet de santé validé et ont été reconnues par l’Agence Régionale de Santé (ARS). Pas moins de 6 CPTS ont été financés pour l’élaboration du projet de santé par l’ARS et une dizaine de nouveaux projets émergent en ce début d’année 2021.

Pour répondre aux besoins de ces nouvelles structures d’exercice pluriprofessionnel, le métier de coordinateur de CPTS a vu le jour.

L’association GECO Lib’, dont l’une de ses valeurs est l’innovation, propose aux porteurs de projet de CPTS de mettre à disposition un/une coordinateur/rice de CPTS sur une période de 6 mois ; principalement pour les accompagner dans la structuration et l’écriture de leur projet de santé.

Nous avons décidé de vous présenter un portrait croisé de deux coordinatrices de CPTS, mises à disposition par GECO Lib’, sur les territoires de Quimper et du Trégor (initialement Côte de Granit Rose).

Après 6 mois d’exercice, elles ont bien voulu partager leur expérience.

Premier témoignage de Marie-Noëlle MILTEAU, coordinatrice de la CPTS du Trégor (22).

Sociologue de formation, Marie-Noëlle a connu la coordination au travers de son expérience professionnelle au sein de structures sociales, en menant des projets d’accès aux logements pour les personnes défavorisées dans le cadre d’un plan d’action départemental ou encore dans la formation de travailleurs sociaux. Son vécu professionnel lui a appris à savoir « puiser des ressources dans différents domaines : financement, compétences […] pour construire les projets avec cette logique hybride ».

Ses missions au sein de la CPTS du Trégor durant ce

dernier semestre ont été de définir, d’animer et d’écrire le projet de santé de l’équipe, d’organiser les rencontres entre les professionnels impliqués afin d’affiner leurs actions et favoriser l’interconnaissance. Elle a permis également de consolider la vie de l’association dans ces différents volets.

Tout cela dans un contexte où l’organisation mutualisée du dépistage puis de la vaccination du Covid ont nécessité une forte mobilisation : sonder les professionnels, construire des plannings de permanences, communiquer…

En tant que coordinatrice, Marie-Noëlle a su mettre à profit ses compétences en termes de gestion de projet pour aborder la phase opérationnelle en toute sérénité.

Son parcours professionnel lui permet de faire aisément l’interface entre les professionnels de santé libéraux et les institutions médico-sociales/ sociales, les instances politiques ou encore les usagers, « en croisant un langage technique et une traduction plus accessible ».

Du coté de Quimper, Chloé FORETTE coordonne la CPTS du Pays de Quimper (29) depuis septembre 2020.

Précédemment consultante en plaidoyer pour des Organisations Non Gouvernementales comme Médecins du Monde puis dans des associations de santé, elle a travaillé sur des questions internationales de santé. Cette expérience professionnelle lui a permis d’avoir une vision du système de santé français « via le prisme de l’international ».

Sa formation de coordinatrice de projet répondait aux compétences recherchées pour un poste de coordinatrice de CPTS dans « l’articulation de la gestion de projet et de la communication ».

Sur la phase de construction du projet de santé, Chloé a réparti son temps entre deux principales missions.

La première portant sur la rédaction du projet de santé avec l’élaboration du diagnostic territorial, qui a été particulièrement chronophage. Parallèlement, Chloé s’est occupé de la gestion de la vie associative de la CPTS afin de créer « une dynamique interne à l’association » et de participer à la recherche de nouveaux acteurs par la promotion du projet de santé.

La clé du métier de coordinatrice de CPTS ?

Pour Marie-Noëlle, c’est de « favoriser la rencontre, écouter, synthétiser, structurer et anticiper. Polyvalente, en capacité de s’adapter aux besoins et construire des liens entre tous les membres. […] Il faut être assez pédagogue et diplomate pour éviter les crispations». Chloé rajoute que « d’avoir une bonne connaissance des acteurs et du territoire » facilite la prise de poste.

Les deux coordinatrices s’accordent à penser que leur fonction est un facteur facilitant pour l’aboutissement d’un projet de CPTS. Chloé précise que la fonction impose de « pouvoir donner du temps », temps souvent précieux pour les professionnels de santé surtout en cette période de crise sanitaire. Marie-Noëlle estime que « la plus-value fondamentale de ce poste est d’avoir une vision panoramique de la CPTS ».

A ce jour, peu de professionnels ont investi cette fonction dans ces nouvelles structures d’exercice coordonné. C’est pour cela qu’il semble important, aux yeux de ces deux coordinatrices, de pouvoir partager leur expérience pour prendre de la hauteur sur ce nouveau métier et de pouvoir bénéficier, comme elles, d’un soutien méthodologique et d’un accompagnement tout au long du processus proposé par GECO Lib’. Pour Marie-Noëlle, « plus que des formations, ce sont des espaces d’échanges qui sont nécessaires pour se construire une identité propre, raconter ses difficultés pour mieux les dépasser».

Les prochaines étapes ?

Les deux CPTS ont finalisé leurs projets de santé, et espèrent une validation lors de la prochaine commission. Le rôle des coordinatrices sera amené à évoluer dans la prochaine phase de mise en œuvre du projet. Chloé imagine que les prochaines missions de coordination seront « d’implémenter le projet de santé, faire en sorte qu’il soit mis en œuvre, créer une dynamique de groupe au niveau associatif et faire de la représentation, au besoin ».

Nous ne manquerons pas de continuer à suivre et à accompagner les équipes des CPTS du Trégor et du Pays de Quimper, ainsi que de leurs coordinatrices.

Actu

Cabinet disponible dans la MSP de Tregourez

Bonjour, Un bureau de 30m2 sera libre au 1er décembre 2021 (possibilité d’avancer le début du bail) au sein de la maison de santé de Trégourez. La MSP comporte actuellement 1 médecin, 2 infirmiers, 2 psychomotriciennes, 1 podologue et 1 orthophoniste. Nous recherchons...

Appel à projet : prévention et promotion de la santé

Vous souhaitez mener une action pluriprofessionnelle sur les conduites addictives, la nutrition, l'activité physique, l'éducation thérapeutique du Patient ou la médiation en santé ? Cet appel à projet est pour vous !Une autre thématique de prévention et promotion de...

Faites pousser votre projet d’exercice coordonné pluriprofessionnel

Pin It on Pinterest

Share This